Italia Infatti s’envole vers d’autres contrées

Après un an d’actu à l’italienne, Italia Infatti ferme ses portes… Pour mieux ouvrir une fenêtre sur RUE 89 LYON. Nouveau nom de code : Un pied dans la botte. Mais toujours la même volonté de raconter l’Italie. Par tous les temps et sous toutes ses formes.

Alors pourquoi un partenariat avec Rue 89 Lyon ? Pour le tropisme italien de la ville, parce que la toute jeune équipe de Rue 89 Lyon a eu la gentillesse de me faire confiance et de me soutenir dans cette nouvelle aventure, parce que je me retrouve dans leur ligne éditoriale, espiègle et dans leur conception du journalisme, rigoureuse.

Alors merci de m’avoir supporté ici et soyez les bienvenus sur Un pied dans la botte. 


C’est la fin des tribunaux !

Tribunal de Monaco 1905

Tribunal de Monaco 1905

Suppressions de tribunaux… sauf dans les zones mafieuses. 32 tribunaux, 667 bureaux de juges de paix et 220 sections judiciaires devront fermer leurs portes dans les douze prochains mois. C’est la coupe radicale voulue par la ministre de la Justice Paola Severino. Malgré la fronde du Parlement et de plusieurs tribunaux, le décret-loi a été adopté début août en Conseil des ministres.

D’autres avant elle avaient rennoncé à mettre en oeuvre cette réforme de la carte judiciaire. Jugée impopulaire par Lire la suite


VatiLeaks, des fuites en cabale

Basilique Saint Pierre @blibliothèque de Toulouse

Basilique Saint Pierre @blibliothèque de Toulouse

Pire que le Da Vinci code et la vie de Julian Assange réunis, voici le VatiLeaks. Depuis janvier dernier dans la presse italienne sont publiés des documents confidentiels provenant directement des coursives du Vatican. Corruption et mauvaise gestion, les maux sont jetés.

Nouveau rebondissement dans l’affaire VatiLeaks née de la fuite dans la presse italienne de documents confidentiels appartenant à Benoît XVI. Trois proches du Pape ont été entendu avec 28 autres témoins dans l’enquête en cours. Il s’agit de Lire la suite


5 étoiles pour Beppe Grillo

[VIDEO + SON] Il se présente comme une « association libre de citoyens ». Non comme un parti politique. Le mouvement 5 stelle du comique Beppe Grillo a fait un carton lors des élections municipales partielles.

Lire la suite


La Ligue perd le Nord

Umberto Bossi, fondateur de la Ligue du Nord

Ébranlé par les révélations sur les malversations dont auraient bénéficié les siens, Umberto Bossi, fondateur du parti populiste la Ligue du Nord, a démissionné de ses fonctions de secrétaire général le 5 avril dernier.La chute du ténor du séparatisme Lombard pourrait bien modifier le jeu politique.

« Démission irrévocable », a déclaré Umberto Bossi à la sortie d’une réunion du parti implanté dans le nord du pays. Le désormais ex-secrétaire général de la Ligue du Nord a malgré tout été nommé président du mouvement fédéraliste. Un poste honorifique. L’homme qui a construit sa popularité sur le slogan « Roma Ladrona » Lire la suite


L’Aquila, chantier éternel

[VIDEO] Trois ans après le séisme, le centre historique de l’Aquila, ville médiévale des Abruzzes, est toujours inaccessible. 95% des gravats n’ont pas été évacués. Après l’urgence, le choix ne s’est pas tourné vers la sécurisation et la reconstruction des bâtiments : c’est la voie des « New town », voulues par Silvio Berlusconi, qui a été privilégiée. Temps perdu, les travaux dans le centre commencent maintenant. Et les procès aussi. 

6 avril 2009. 3 heures 32. L’Aquila, ville médiévale des Abruzzes, est touchée par un tremblement de terre. 309 morts. 45 000 personnes évacuées. Trois ans après la catastrophe 27 000 personnes n’ont toujours pas regagnées leur domicile. Lire la suite


ReWeb : Travail, famille et Berlusconi

Cette semaine dans la revue de web :

Une réforme du TRAVAIL qui fait grincer des dents. Normal, elle favorise les licenciements. La crise régénère de vieux phénomènes : la CARITAS, association d’aide aux plus démunis, fait le plein et à Naples 54 000 ENFANTS TRAVAILLENT au noir pour aider leur famille. Et pendant ce temps là, SILVIO BERLUSCONI achète un PALACE avec vue sur le lac de Côme…  Lire la suite


1992, l’année qui a changé l’Italie

Antonio di Pietro à Rome en 2009 @ondablv

Antonio di Pietro à Rome en 2009 @ondablv

Mani pulite. C’est l’opération mains propres lancée en 1992 par Antonio Di Pietro. Des enquêtes contre les Tangentopoli, ces pots de vin qui gangrénaient la démocratie. Cette chasse à la corruption a conduit à la disparition des partis historiques et renversé la 1ère République. Alors 20 ans après, et avec le départ tout récent de Silvio Berlusconi qui a émergé sur la scène politique à cette époque, on prend un moment pour raconter cette année qui a changé l’Italie. 

C’est étrange comme une seule boule de neige peut déclencher une avalanche. Comme un fait divers peu emporter dans une avalanche métaphorique tout un système politique. Le 17 février 1992, Mario Chiesa est surpris par les carabiniers à son bureau alors qu’il vient d’empocher 7 millions de lire de Luca Magni, propriétaire d’une petite entreprise. Le lendemain, l’arrestation apparaît dans les pages locales du journal. Et c’est pourtant de ce fait divers qu’est née l’opération Mani pulite qui a renversé la Première République. Lire la suite


Italie, terre raciste ?

Florence, Piazza Dalmazia, 2 sénégalais tués par un militant d’extrême droite Crédit photo R.

2 morts, 3 blessés. Lourd bilan à Florence où Gianluca Casseri, membre de l’organisation fasciste CasaPound, a ouvert le feu en plein marché tuant Samb Modou et Diop Mor, deux vendeurs ambulants sénégalais. Dix jours après, décision a été prise d’ériger Piazza Dalmazia, lieu de la tragédie, une statue symbole de la lutte contre le racisme.

A l’unanimité : la ville de Florence a voté l’installation d’une statue (dont la réalisation sera confiée à un artiste sénégalais) à la mémoire de Samb Modou et Diop Mor, les deux vendeurs ambulants sénégalais abattus le 13 décembre dernier. Le tueur, Gianluca Casseri, un comptable de 50 ans s’est donné la mort après avoir ouvert le feu Piazza Dalmazia et San Lorenzo à Florence. Geste raciste ? Probablement. L’homme était membre de la CasaPound, une organisation fasciste. Lire la suite


SNOQ : La voix des femmes

SNOQ

Se non ora quando, crédit photo SNOQ

Pas simple d’être femme en Italie. Se non le donne, chi ? (si ce ne sont pas les femmes, alors qui ? ) Avec ce nouveau slogan le collectif féministe Se non ora quando SNOQ, est redescendu dans la rue ce 11 décembre pour envoyer un message ferme au gouvernement Monti : l’Italie ne s’en sortira pas sans les femmes.

En février dernier elles avaient déjà manifesté  pour pousser Silvio Berlusconi à la démission. Scandales sexuels (affaire Ruby notamment), image dégradante de la femme (les veline de la RAI) étaient au centre de la protestation. Berlusconi hors-jeu, ces femmes qui ont crié Mai piu’ contro di noi (jamais plus contre nous) se mettent à revendiquer un Mai piu’ senza di noi (jamais plus sans nous)… Retour sur le collectif du 13 février. Lire la suite


1ère ReWeb post Berlusconi !

On reste ou on part ? C’est la question du docu-trip Italy love it or leave it. Ça tombe bien, on fêtait cette année les 150 ans de l’Italie…

Lire la suite


Ciao ! pantin…

« Une » du Fatto quotidiano la veille de la démission de Silvio Berlusconi @ilfattoquotidiano

[VIDEO] Alleluia. Comme un cri de soulagement, le célèbre hymne de Haendel Hallelujah a été joué hier soir devant le Quirinale par un orchestre monté pour l’occasion (voir la vidéo). 21 heures 42. Le Cavaliere n’est plus Président du Conseil italien.

Scènes de liesse à Rome et comme un sentiment de liberté retrouvée. Pour preuve, la « une » du Fatto Quotidiano de ce 13 novembre Oggi siamo tutti piu’ liberi (aujourd’hui nous sommes tous un peu plus libres), ou ces pancartes agitées sous le nez du Caimano: « 12 novembre, giorno della liberazione » (12 novembre, journée de la libération). Problème, ce ne sont pas les italiens qui ont poussé Silvio Berlusconi vers la sortie mais les marchés financiers. Lire la suite


ReWeb 100% geek

Revue de web 100% web : Des TWITTOS en colère réclament la démission de Silvio Berlusconi. L’OPENDATA, ce mouvement de libération des données publiques, débarque en Italie avec Wikitalia. Et pendant ce temps là, WIKIPEDIA Italie proteste contre la tentative de loi bâillon. Lire la suite


La fourmilière bleue, Mantova

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mantova, 50 000 habitants, transformée en un gigantesque café littéraire. Du 7 au 11 septembre, dans la moiteur Lombarde, le bouillonnement culturel est palpable. Places, palais, églises… sont investis par la centaine d’auteurs invités pour présenter leur dernier ouvrage ou débattre de sujets divers. Un fourmillement d’autant plus prégnant lorsqu’on se balade dans les rues de la ville : d’étranges petits êtres s’affairent, polo bleu et badge autour du cou. Lire la suite


Première nuit en cellule, Mantova

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Festivaletteratura MantovaC’est Marco, un ami de la troupe de théâtre qui m’en avait parlé. Il est volontaire depuis des années à Mantoue en Lombardie. Son rôle : écrire pour le site internet du festival littéraire le plus en vue d’Italie. Alors j’ai envoyé un petit texte, rédigé en Italien, pour faire partie moi aussi des 800 volontaires. Du 7 au 11 septembre je serais donc volontaire pour la rédaction texte de la 15ème édition de Festivaletteratura Mantova.

Lire la suite


ReWeb Grrrr ! Des divorces, des manifs et des repentis

Cette semaine dans la revue de web : Le DIVORCE, une procédure fastidieuse ? Les Italiens ont trouvé la solution : partir à l’étranger pour accélérer le mouvement. A Milan 2000 maires EN COLÈRE défilent. Et puis un peu de mafia avec des REPENTIS couteux pour l’État et un journaliste anti-mafia interviewé aux Tribunes de la presse à Arcachon.

Vidéo réalisée aux tribunes de la presse à Arcachon (30 septembre-2 octobre) Un peu d’indulgence c’est le tout premier reportage / montage vidéo de premières années de l’IJBA

Lire la suite


E la stampa, bellezza! l’hymne à la presse

logo il fatto @ilfattoquotidiano

Il Fatto Quotidiano @ilfattoquotidiano

[Video] Justice, économie et politique ont été au coeur des débats durant les huit émissions proposées par Il fatto quotidiano. Du 20 juillet au 05 août, chaque lundi, mercredi et vendredi soirs de 22h30 à 23h30, le site internet du quotidien rouge et blanc a mis en ligne et en direct un programme d’analyse : è la stampa, bellezza ! Parce que la liberté de la presse ne doit pas être qu’un idéal, même en plein été…

Lire la suite


Revue de web toute en scandales…

Cette semaine : Une TOUR DE PISE-PHALLUS sur un caleçon… des souvenirs « trash » que le maire de la ville touristique veut voir disparaître au nom de la bienséance. Les joueurs de FOOT menacent la « Liga »: si l’accord n’est pas signé ils ne reprendront pas le championnat. Pendant ce temps là, la députée PAOLA CONCIA part en Allemagne pour épouser sa compagne… Lire la suite


Revue de web toute pourrie

Cette semaine dans la revue de web : VOIR NAPLES ET POURRIR… Grâce au réseau social Facebook les citoyens se mobilisent afin de nettoyer leurs rues submergées par les ordures. Le ministre des Finances, Giulio Tremonti est quant à lui dans la tourmente avec une affaire de CONFLITS D’INTÉRÊTS concernant son appartement. Enfin, l’une des principales plume du quotidien de centre-gauche La Repubblica, GIUSEPPE D’AVANZO est décédé. Il est notamment auteur des 10 questions posées en Une pendant des mois à Silvio Berlusconi. Lire la suite


Les députés rejettent la loi contre l’homophobie

Ce 26 juillet, avec 293 oui, 250 non et 21 abstentions, la chambre des députés a fait passer les questions préjudicielles de constitutionnalité présentées par l’Unione di centro (Udc), le Popolo della libertà (Pdl de Silvio Berlusconi) et la ligue du Nord. Avec pour principal argument celui de l’égalité entre tous les citoyens, les députés ont ainsi fait couler le projet de loi soutenu avec force par Anna Paola Concia du Partito Democratico (Pd, centre gauche), qui voulait introduire la circonstance aggravante d’homophobie pour les délits présentés au pénal.

« Aujourd’hui la majorité du Parlement a choisi d’être du côté des violents et non des victimes de violences et de discriminations », s’est insurgée Anna Paola Concia (Pd) lors de la proclamation des résultats. Lire la suite


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.