ReWeb : Travail, famille et Berlusconi

Cette semaine dans la revue de web :

Une réforme du TRAVAIL qui fait grincer des dents. Normal, elle favorise les licenciements. La crise régénère de vieux phénomènes : la CARITAS, association d’aide aux plus démunis, fait le plein et à Naples 54 000 ENFANTS TRAVAILLENT au noir pour aider leur famille. Et pendant ce temps là, SILVIO BERLUSCONI achète un PALACE avec vue sur le lac de Côme… 

Une réforme du marché du travail qui passe mal

Une réforme qui faciliterait les licenciements. C’est en tout cas l’avis de la Cgil, syndicat de gauche qui compte 5 millions d’adhérents. Le point de désaccord porte sur l’article 18 du statut des travailleurs qui interdit à l’heure actuelle les licenciements « sans juste cause ». Or, la réforme le modifie en prévoyant trois cas possibles : licenciement disciplinaire (pour faute), licenciement économique, licenciement discriminatoire. Seulement dans ce dernier cas est prévue une réintégration du salarié. Faute de pouvoir trouver un accord avec les partenaires sociaux, Mario Monti a décidé que ce serait au Parlement de trancher.

Les nouveaux pauvres

+ 14% au niveau national. + 74% dans le sud du pays. Il s’agit de l’augmentation du nombre de personnes qui se sont tournées vers la Caritas, cet organisme d’aide aux personnes dans le besoin, sur la période 2007-2011. De nouveaux pauvres donc. Et pour aider leurs familles, 54 000 enfants travaillent au noir à Naples.

Silvio Berlusconi s’offre une maison sur le lac de Côme

Terrain de tennis, 30 chambres et vue plongeante sur le lac de Côme… C’est la nouvelle acquisition immobilière de l’ancien Président du Conseil Silvio Berlusconi. Et le vendeur n’est autre Marcello Dell’Utri, le fondateur de Forza Italia, ancien sénateur Pdl et bien évidemment, ami du Cavaliere. L’achat se serait conclu le 8 mars dernier, selon le journal Il Giorno.  Comique, l’amateur de veline fait reparler de lui en cette journée de la femme… L’été dernier Dell’Utri déclarait déjà avoir vendu la somptueuse maison. A cette même époque, le fondateur de Forza Italia était inquiété par la justice pour un versement de 8 millions d’euros. De l’argent généreusement prêté par Berlusconi… Et qui aurait servit aux travaux de la Villa Comalcione, à présent propriété du Cavaliere.


One response to “ReWeb : Travail, famille et Berlusconi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :