C’est la fin des tribunaux !

Tribunal de Monaco 1905

Tribunal de Monaco 1905

Suppressions de tribunaux… sauf dans les zones mafieuses. 32 tribunaux, 667 bureaux de juges de paix et 220 sections judiciaires devront fermer leurs portes dans les douze prochains mois. C’est la coupe radicale voulue par la ministre de la Justice Paola Severino. Malgré la fronde du Parlement et de plusieurs tribunaux, le décret-loi a été adopté début août en Conseil des ministres.

D’autres avant elle avaient rennoncé à mettre en oeuvre cette réforme de la carte judiciaire. Jugée impopulaire par un prédécesseur de centre-gauche Clemente Mastella, elle n’a été qu’ébauchée par le gouvernement de Silvio Berlusconi. En poste depuis novembre dernier, Paola Severino l’a fait adopter ce vendredi dans la torpeur du mois d’août.

Avec la fermeture de 32 tribunaux, l’Etat réalisera 80 millions d’économie, chose non négligeable en période de récession et de restrictions budgétaires. Initialement, 37 suppressions étaient prévues mais six tribunaux situés en zone à forte densité criminelle -comprenez zone mafieuse- ont été maintenus (quatre en Calabre, deux en Sicile et un à Cassino près de Naples).

Des tribunaux en colère

Mais voilà, certains tribunaux en voie de suppression se rebellent.  Ainsi, l’Irpinia, zone montagneuse du sud de l’Italie, promet de continuer la bataille. Avec la suppression de deux tribunaux dans cette zone, Ariano Irpino et Sant’Angello dei Lombardi, la région qui connaît déjà un fort risque de voir des infiltrations mafieuses se retrouvera bientôt sans aucune institution judiciaire.

Un retour en arrière pour de nombreux observateurs. La présidente de l’ordre des avocats d’Ariano Irpino avoue qu’un recours devant la Cour Constitutionnelle est en préparation. Quant à son homologue de Sant’Angello, il considère que leurs juridictions n’ont surtout pas bénéficié de l’appui politique suffisant.

A noter que la ministre se bat aussi pour une loi anticorruption, une meilleure formation des avocats et a déjà mis en place un système d’assignation à résidence pour les détenus n’ayant plus que dix-huit mois à purger.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :